MADAGASCAR

Marofijery et Beheloka

Depuis 2018

Nombre d'enfants aidés | 200

Action | Couverture de trois mois de salaire des enseignants et financement de l'équipement en meubles, tables, bancs et chaises des deux écoles

Acteur sur le terrain | Père Placide

Au sud ouest de Madagascar, si les plages d'Anakao sont connues des touristes pour leur décor de carte postale, la région n'en reste pas moins une des plus pauvres,dans un pays parmi les plus pauvres du monde.

La sécheresse y sévit depuis plusieurs de nombreuses années privant les familles d'agriculteurs des ressources nécessaires. C'est dans ce contexte d'extrême pauvreté dans les villages de Marofijery et Beheloka près de sa paroisse d'Anakao que le Père Placide, prêtre catholique du diocèse de Tuléar a entrepris d'agir depuis quelques années pour remédier à la déscolarisation massive des enfants en raison d'un service public de l'éducation défaillant: la présence de l'enseignant n'y dépasse pas 10 jours par mois au mieux ! En raison de misérables conditions de travail (salaire très faible, classes surchargées, locaux hors d'âge...) les fonctionnaires de l’Éducation Nationale malgache en brousse doivent le plus souvent exercer une seconde activité professionnelle pour faire vivre leur famille.

Grâce à la mobilisation des habitants, de son diocèse et de quelques donateurs et partenaires privés en France et à Tuléar, le Père Placide a fondé dans chacun des 2 villages une école pour y accueillir tous les enfants en âge d'être scolarisés; les très faibles ressources financières dont il dispose (seule une petite moitié des familles des enfants scolarisés peuvent acquitter les...2 euros d'écolage mensuels) ne lui permettent pas de faire fonctionner correctement à ce jour les 2 établissements. Ainsi la nouvelle école ouverte en Septembre 2017 à Marofijery (grâce à un bâtiment neuf financé par la société de télécoms Telma) ne dispose d'aucun mobilier, obligeant enseignants et enfants à faire classe par terre !

EDUCADEV a décidé de s'engager durablement auprès du Père Placide dans son combat pour offrir à ces enfants l'accès au plus fondamental de leurs droits, celui de l'éducation. Notre association s'est engagé à financer dès cette année l'équipement en meubles, tables, bancs et chaises de l'école de Marofijery.

C'est donc dans une des régions les plus pauvres de ce pays au PIB de 382$ par habitant et où des famines sévissent encore qu'EDUCADEV accompagne désormais le programme de scolarisation initié par le Père Placide et a donc financé en 2018 l’achat et le transport de bancs et de tables. 


Émue par ce pays très attachant où Jean-Luc Colin et Anne-Emmanuelle Fournet-Colin ont vécu, l’équipe d’Educadev a choisi ce programme qui correspond bien à sa philosophie : un micro projet avec des mécènes engagés, une population, parents et élèves, impliquée et motivée et un relai local qui garantit la bonne utilisation des fonds.

Ce programme s'inscrit dans la continutité de notre engagement sur l'île malgache.

 

Educadev a été présent à Tamatave, 2e ville du pays sur la côte Est de Madagascar, avec un programme qui a duré près de 10 ans.

Epaulés par Didier Tzimbazify de l'association Jeunesse de Demain présente sur l‘île depuis 15 ans, 46 enfants âgés de 5 à 12 ans en 2008 ont bénéficié chaque année d'une bourse d'aide de 250.000 Ariary (environ 90 euros/an) couvrant en partie l'achat de fournitures et des frais de scolarité élevés dans l'enseignement privé.

Les enfants d'hier sont maintenant au Lycée, les collégiens du départ ont pour beaucoup pu accéder à l'enseignement supérieur en Université ou en formation professionnelle c'est pourquoi ce nouveau programme à Marofijery et Beheloka nous rend heureux de pouvoir poursuivre notre soutien à la scolarisation des enfants malgaches.

© Association Educadev

Educadev

 c/o Jean-Luc COLIN

157 rue Francis de Pressensé 69100 VILLEURBANNE  - France